rss
twitter
  •  

Les Princes du Parc

| Rubrique Football, LOL MDR PTDR XPDR, Me, myself & aïe !

11

Il y a quelques temps, j’ai fait quelque chose dont je ne devrais pas me vanter si d’aventure je voulais garder intacte le respect que certains d’entre vous me portent. Non, je n’ai pas entamé une correspondance avec Emile Louis (vous m’auriez tellement adoré pour ça) j’ai juste été voir PSG-Séville au Parc des Princes.

Si j’avais voulu devenir un blogger influent ou quelque chose dans ce goût là, je vous aurais plutôt raconté l’avant-première de Megamind avec mes deux acteurs préférés et Angelina Jolie, puis j’aurais flambé tel le Ghost Rider en vous expliquant comment l’homme le plus drôle du monde a dédicacé mon DVD de la légende de Ron Burgundy.

Mais j’en ai rien à foutre. Je vais vraiment vous causer de PSG-Séville parce que franchement, j’ai pas le choix. Le jour du match, à mesure que le coup de sifflet final se rapprochait, je n’avais de cesse de penser qu’il fallait que je vous touche deux mots de ma soirée au Parc, quoi qu’il m’en coûte en terme d’image (ha ha). Puis sur le chemin du retour, alors que je tapotais les premières conneries de cette note sur mon iPhone, je me suis dit que je ne pouvais participer consciemment à la perpétuation des pires idées reçues qu’on puisse avoir sur les gens qui aiment le ballon rond quand on s’y connaît autant en foot qu’en fabrication de guimbardes à voyager dans le temps.

Finalement, l’autre soir, alors que je bouclais ma note sur Four Lions, j’ai réalisé à quel point il serait criminel de vous priver de ce que j’ai pu observer dans l’antre francilien du ballon rond. Voici donc, avec un peu de retard, un bref (lol) récit de ma soirée au Parc.

Bring the science back

| Rubrique Cinéma

5

Vous saviez que Marvin Gaye a eu Arno comme cuisinier quand il habitait à Ostende ?
Qu’il a changé son patronyme de Gay en Gaye pour se différencier de son père et rendre hommage à son idole, Sam Cooke, qui avait lui aussi ajouté un E à la fin de son blaze ?
Qu’il a produit Phil Barney ? (oui, oui, ce Phil Barney)

Je parle de Marvin mais en fait j’ai envie de causer de Thierry et des Bleus. Bizarre de mettre la classe ultime et le parangon du manque d’élégance dans une même note non ?

En fait laisse tomber j’ai pas envie d’en parler. Ni de l’émission spéciale de TF1 après le match, ni de Sarkozy et ses sbires qui nous disent en gros que « la fin justifie les moyens », ni de la presse qui parle de main de Dieu  là où celle de Diego s’inscrivait dans un contexte historique particulier et précédait le plus beau but de toute l’histoire du foot filmé…

En revanche j’aimerai dire à tous les hipsters de Twitter et d’ailleurs que le foot n’est pas qu’un sport de beauf. Que ses opinions à la con sur quelque chose qu’on ne comprend pas, on devrait les garder pour soi. Comme la religion.
Peut-être que de la même façon que les nouveaux beaufs portent Aviators et Rolex, ceux qui s’empressent de chouiner dès qu’il y a de la chique dans la lucarne ont peut-être pris la place du supporter en survêt qui se gratte les amicales devant la téloche.

Si vous passiez moins de temps à jouer les trolls en étalant votre mépris du ballon rond au moindre match (comme si on en avait quelque chose à branler en plus…), peut-être seriez vous au courant pour Cantona, Cruyff ou Best, pour le Barça, le Brésil ou Liverpool, pour So Foot ou Carton Jaune.

Qu’importe le trou du cul, l’important c’est la quantité de merde qui en sort.

En parlant de merde, six ans avant de s’auto-détruire, 50 Cent prenait le monde d’assaut avec GRODT. Que de chemin parcouru. Faut juste lui dire que ça ne sert à rien d’avancer quand c’est dans le mauvais sens…

Mark the Ugly : So Good

| Rubrique Football, LOL MDR PTDR XPDR

0

Si vous pensez que le top du hip-hop rayon marrade footballistique c’est Pierre Ménès ou pire encore, Wahid dans Téléfoot, think again mein freund.

Il y a moins gros comme rigolo et moins lourd niveau humour, il y a Mark the Ugly.

Méritocratie

| Rubrique Football, Sport

0

13266. C’est le nombre de fois où j’ai débattu avec des moulins à vent du salaire des footballeurs sur le thème qui devrait être éculé mais non : « Les footballeurs gagnent trop d’argent pour taper dans un ballon ». De. La. Merde.

Dans la vraie vie, pas dans la vie fantasmée des gus qui ne voient pas plus loin que le bout de leur tarin, les gens sont en général sous-payés ou payés en fonction des richesses qu’ils créés mais pas surpayés.

Dans le cas qui nous intéresse, les footballeurs sont bien évidemment payés à hauteur des richesses qu’ils créés.